Présentation générale de la 22ème édition

Fidèle à ses objectifs, la 22ème édition du Festival Théâtre Côté Cour répondra à une double exigence de qualité et de divertissement.

Ce sera le cas de la soirée d’ouverture, mardi 5 juillet, qui présentera une remarquable adaptation des « Misérables » de Victor Hugo, à la fois fidèle, émouvante, surprenante et dynamique.

Jeudi 7 juillet, l’humour et la bonne humeur méridionale seront au rendez-vous avec « Ali au pays des merveilles » : le talentueux comédien et conteur marseillais, Ali Bougheraba évoquera, avec finesse, tendresse et drôlerie, son enfance dans le quartier pittoresque du Panier.

La soirée du 9 juillet sera marquée par un exceptionnel moment de théâtre : en création, Francis Huster, accompagné de Francis Perrin dans le rôle de Sganarelle, nous présentera un « Dom Juan » épuré, d’une grande force, où planera l’ombre de l’inoubliable Louis Jouvet, son maître.

Enfin, en clôture, lundi 11 juillet, c’est le souvenir d’Hitchcock que viendra servir l’époustouflante virtuosité d’Eric Métayer dans « Les 39 marches ». Cette pièce, quatre fois nominée et deux fois lauréate des Molières 2010, a remporté tous les suffrages.

Par cette programmation éclectique, nous espérons satisfaire les attentes de tous les publics et, avec une sonorisation améliorée, faire vivre à chacun ces rencontres chaleureuses et festives propres au spectacle vivant de plein air, dans le décor magique du château de l’Empéri.

A bientôt pour un plaisir partagé.

La Présidente

Marie Lemarchand

MISERABLES d’après Victor Hugo

Mise en scène de Philippe Person

Adaptation de Philippe Honoré

Avec : Philippe Person, Anne Priol, Emmanuel Barrouyer

Cour Renaissance – Tarif : 23 €

Mardi 5 juillet 2011 à 21 heures 30

Durée: 1 H 20

Dans un décor et un univers musical qui évoquent le cirque et le cabaret, trois comédiens au jeu remarquable réussissent le tour de force de nous faire revivre les grands moments de cette vaste fresque : la rédemption du forçat Valjean, l’obstination du sévère Javert, la monstruosité du couple Thénardier, le calvaire de la pauvre Fantine et les amours triomphantes de Marius et de Cosette…

Pleine d’émotion, accessible, surprenante et fidèle, voici une version de cette œuvre universelle où résonnent, avec une étonnante actualité, drame, humour et politique. Une vraie réussite !

« …une adaptation extrêmement libre, des acteurs formidables, une belle complémentarité ainsi qu’une mise en scène très poussée qui va au-delà du texte. On peut encourager l’initiative ! » TF1 – Au Field de la nuit

« C’est une réussite. P.Person et son équipe s’amuse avec le vieil Hugo. » Le Figaro Magazine

« Une troupe déchainée, multipliant les coups de force, donnant un sérieux coup de jeune à l’oeuvre. Grâce à eux, on découvre à quel point les thèmes évoqués par Hugo sont plus que jamais d’actualité. Mais la grande réussite de la pièce, c’est que tous les messages sont distillés via des clins d’oeil ou des envolées festives. Le public en redemande : la pièce a un tel succès qu’elle va être prolongée. Même Hugo doit en rire, heureux d’un tel passage vers la modernité. » Renaud Baronian – Le Parisien

« Original, enlevé et intelligent… Voilà les adjectifs qui nous viennent à l’esprit pour qualifier le travail accompli par les deux Philippe… Humour, émotion, réflexion, tout est décidément bien là !  » Dimitri Denorme, Pariscope

« Philippe Person, Anne Priol et Emmanuel Barrouyer jouent de manière très juste tous les personnages. Ils s’immobilisent par instants dans trois niches auréolées, comme trois saints illuminés. Les jeux de lumières donnent d’ailleurs des airs de Fellini à la mise en scène, qui fait d’abord rire… puis enchante, renvoie à nos mythes d’enfance et sonne comme un réveil éthique : »Le vrai secours aux misérables, c’est l’abolition de la misère. » Hugo le disait déjà. Reste beaucoup à faire et le spectacle le rappelle avec humour, amour, et Légèreté. » Sylviane Bernard-Gresch, Télérama TT

« Les Misérables avec trois comédiens et en un peu plus d’une heure. Surprise : ça marche ! Du théâtre de tréteaux qui fait mouche. » J.-L.J. Le Figaroscope

« L’oeuvre universelle est remise au goût du jour grâce au regard intelligent d’Honoré et à la mise en scène inventive et surprenante de Philippe Person… Sur scène, trois acteurs interprètent tour à tour les plus célèbres personnages du roman avec justesse. Faire rire avec Les Misérables relève de la gageure. Pourtant, les jeux de lumière, les costumes sortis d’un cabaret et le texte, souvent culotté, participent à cette entreprise de détournement. Durant une heure et quart, l’excellent trio émeut dans la peau de parias et commente avec fantaisie cette vaste épopée. Au point d’encourager des pulsions hugovores. » 20 minutes

« Bien sûr, on peut toujours le lire et le relire. Mais «Misérables» se voit et s’écoute aussi grâce à la Cie Philippe Person, qui offre une adaptation réussie de l’oeuvre de Victor Hugo. Au final, on sort du spectacle avec une folle envie de se précipiter sur l’ouvrage pour finir la nuit. Pari réussi. » La Tribune

« Une adaptation enlevée et réjouissante… » La Vie

« Une bouffée d’air frais. Un spectacle surprenant… les comédiens assurent la réussite de ce spectacle enlevé qui convertira les spectateurs à la lecture de l’oeuvre originale. » France Soir

« Le spectacle de Philippe Person tient du cabaret. Bourré d’inventions visuelles et joué avec entrain… ». Joshka Schidlow, Allégro Théâtre

 

ALI AU PAYS DES MERVEILLES 

Mise en scène de Didier Landucci

Avec Ali Bougheraba

Cour Renaissance – Tarif : 23 €

Jeudi 7 juillet 2015 à 21 heures 30

Durée : 1 H 20

Ali dans son « seul en scène » nous invite à découvrir avec tendresse, humour et poésie, son enfance dans le plus vieux quartier de France, le quartier du Panier à Marseille. Changeant en un clin d’œil de posture, de voix, de rythme, avec une facilité déconcertante, il donne vie aux personnages truculents qui peuplent sa mémoire.

Alliant maîtrise théâtrale et humour raffiné, Ali Bougheraba, plusieurs fois récompensé comme valeur montante de la scène marseillaise, connaît cette saison à Paris un succès mérité. Tonique, tendre et réjouissant !

 

DOM JUAN de Molière – Création 2011

Avec Francis Huster et Francis Perrin

et la Troupe de France

Cour d’Honneur

Tarif chaises 38 €, tribune avancée 28 €, tribune 25 €

Samedi 9 juillet 2011 à 21 heures 30

Cette pièce inclassable pourrait se définir comme la punition d’un hors-la-loi rattrapé par son passé. Dom Juan, escorté de son valet Sganarelle, sans cesse poursuivi, est un libertin contestataire, un héros fait d’ombre et de lumière aux multiples facettes : séducteur impénitent, il apparaît aussi comme un ingrat, un libre-penseur capable de se réfugier sous le masque de l’hypocrisie, mais grand seigneur courageux face au danger et à la mort. Il aime plus que tout la provocation et le défi, dans sa quête inassouvie de la vérité.

Nul doute que Francis Huster, avec sa grande expérience théâtrale et sa sensibilité, saura traduire tous les aspects contradictoires du personnage pour redonner à la pièce sa force originelle, dans une mise en scène inspirée de Louis Jouvet. En effet, pour les 60 ans de la mort de cet inoubliable homme de théâtre qu’il considère comme son maître, Francis Huster offre, pour les grands festivals d’été, une création très attendue.

« A la fin de notre Dom Juan, si épuré, si digne j’espère, fidèle à cette volonté farouche de servir le texte avant tout, le véritable costume porté par Jouvet lui-même sera sur scène…Dom Juan l’endossera, ce sera comme une traversée du miroir, un véritable défi à la Mort. » Francis Huster

LES 39 MARCHES

d’après le film d’Alfred Hitchcock

Mise en scène de Eric Métayer

Avec Eric Métayer, Andréa Bescond, Jean-Philippe Bèche, Christophe Laubion

Cour d’Honneur

Tarif chaises 38 €, tribune avancée 28 €, tribune 25 €

Lundi 11 juillet 2011 à 21 heures 30

Durée : 1 H 40

Dans une mise en scène d’une invention sans cesse renouvelée, aux multiples clins d’œil cinématographiques, quatre comédiens interprètent, dans un rythme époustouflant, de multiples personnages, et restituent avec loufoquerie et fidélité l’univers d’Alfred Hitchcock : histoire d’amour, espionnage et suspens, poursuites en voiture de Londres à la lande écossaise, tous les moments forts du film sont bien présents.

Cette comédie policière, nominée quatre fois, Molière 2010 de la « Meilleure pièce comique » et de la « Meilleure Adaptation Théâtrale », emporte tous les suffrages. Un incontournable  moment de divertissement !