LE MARIAGE DE FIGARO de Beaumarchais

Création 2012

Mise en scène de J-H. Appéré

Musique de Mozart

Cour Renaissance – Tarif : 23 €

Mardi 3 juillet 2012 à 21 heures 30

Durée: 1 H 30

Nous sommes transportés au château d’Aguas Frescas où nous retrouvons les héros du « Barbier de Séville » : Rosine, devenue Comtesse Almaviva, et son époux, le Comte, ainsi que Figaro, valet de chambre et concierge du château, qui se prépare à épouser le soir même Suzanne, la camériste de la comtesse. Ce projet se heurte à une délirante course d’obstacles : Figaro parviendra-t-il à déjouer les machinations du Comte ?…

Dans cet affrontement entre maître et serviteur, Beaumarchais dénonce, cinq ans avant la Révolution Française, les privilèges de la naissance, l’orgueil des Grands et l’arbitraire de la Justice.

« Nous voulons avant tout respecter la pièce de Beaumarchais et prolonger l’émotion d’un personnage, la folie d’une situation, la tension d’un moment, comme la drôlerie d’un autre, par le chant et la musique de l’oeuvre de Mozart ». J.H Appéré

LE MISANTHROPE de Molière 

Mise en scène de Francis Huster

Avec Francis Huster et Francis Perrin

Geneviève Casile et Simon Eine, Gaia Weiss

Et la Troupe de France – Cour d’Honneur

Tarif chaises 38 €, tribune avancée 28 €, tribune 25 €

Samedi 7 juillet 2012 à 21 heures 30

Durée : 1 H 45

Le plus célèbre de nos auteurs comiques signe avec « Le Misanthrope » une œuvre subtile : Alceste, bien qu’il soit maladivement attaché à promouvoir la sincérité contre les mascarades hypocrites de la Cour, reste profondément amoureux de la coquette et mondaine Célimène…

Ce personnage principal semble, à certains égards, donner voix aux tourments de Molière lui-même.  Il en résulte un comique en demi teinte, toujours à la marge de la tension tragique, qui donne toute son originalité à cette comédie de mœurs.

Nul doute que Francis Huster, Francis Perrin, Geneviève Casile et Simon Eine sauront insuffler à la Troupe de France la force de leur talent pour mettre en valeur toutes les nuances et la finesse de cette pièce majeure, à la fois peinture de caractères et critique sociale.

Présentation par Francis Huster

« Don Juan de Molière a été le premier spectacle de la Troupe de France qui chaque année entend présenter un Molière en Festival d’Eté. L’hommage à Louis Jouvet avec ce Don Juan, son rôle majeur, et avec une soirée Giraudoux consacrée au patron de l’Athénée, a été couronné de succès, critique et public, au cours de nombreux Festivals qui ont accueilli ainsi dans quatorze lieux différents 25 000 spectateurs. Pour cette seconde tournée de la Troupe de France le plus célèbre titre de Molière sera à l’affiche : Le Misanthrope.

Comme Don Juan j’ai déjà eu le privilège de monter l’œuvre au Théâtre Marigny où elle rencontra un immense succès toute une saison, couronnée par 3 Molières – Robert Hirsch en Oronte et Danièle Lebrun en Arsinoé y triomphèrent ainsi que Christiana Reali et Jacques Spiesser en Célimène et Philinte. Pour ma part j’ai souvenir de Laurent Terzieff venu dans ma loge après ma représentation et ce jour là je me suis juré de remonter la plus célèbre pièce du théâtre français (…) Je vais tenter de donner la réponse à la perenité et au succès de tout temps du Misanthrope, révéler ce qui en fait la plus grande des œuvres pour scène : elle sonne vrai. C’est tout ! Elle sonne vrai. Voulez-vous savoir comment vivaient, comment parlaient, comment s’aimaient, comment se déchiraient les hommes et les femmes du XVIIe siècle à la cour de Versailles du Roi Soleil, Voyez Le Misanthrope de Molière ! Voulez-vous saisir la noblesse de la pensée du plus grand auteur comique français ? Voyez Le Misanthrope de Molière !

Enfin si vous voulez découvrir qui était Molière, quel Jean-Baptiste Poquelin se cachait sous le masque des rôles que Molière incarnait, voyez le Misanthrope ! Tout le secret est là, la raison pour laquelle cela sonne vrai c’est qu’Alceste n’est pas un personnage, c’est au contraire Molière lui-même ! Et ce n’est pas Alceste que l’acteur doit cabotineusement jouer mais bien Molière lui-même qu’il doit ressusciter. En allant voir le Molière de la Troupe de France le public découvrira Molière lui-même. Ce qui exigera une troupe pure, naturelle, atteignant des moments de grâce et d’émotion alternés de scènes franchement drôlissimes et colorées. C’est une plongée chez Molière, au cœur même de sa troupe de comédiens que la Troupe de France offrira sous le ciel d’étoiles des merveilleux lieux où elle se produira. Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux ! Tout est dans le titre : pour être atrabilaire capable de réels coups de sang, Alceste n’en est pas moins amoureux capable de réels coups de cœur !! Comme seul dans l’intimité Molière l’était ! Un héros parce qu’il a le courage comme seuls les vrais héros le reconnaissent : être solitaire, incompris et invivable ne s’accommodant de rien et surtout pas de lui-même, donc libre de dire tout haut ce que siècles après siècles l’homme pense de lui face à son miroir : je t’aime moi non plus. Drôlissime vous dis-je ! Et séduisant non ? Du vrai théâtre en somme. Du Molière. » 

                                                                                                                                                    Francis Huster

 

ECLATS DE VIE

Avec Jacques Weber

Cour Renaissance

Tarif : 23 €

Lundi 9 juillet 2012 à 21 heures 30

 Durée: 1 H 30

L’un des plus importants comédien du théâtre français se lance avec l’ambition de faire voyager partout en France et dans le monde, certains des plus beaux textes de notre patrimoine au travers d’une nouvelle formule de « Seul en scène » avec un nouveau titre « Éclats de vie ».

Le spectacle est composé de textes classiques ou contemporains, célèbres ou inédits, alternant les rires les plus francs et généreux avec l’émotion la plus dense. Au gré de l’inspiration, Jacques Weber mêle improvisation, citations et textes interprétés comme une grande confidence, attendrie et joyeuse.

« Je viens seul, la voix brute et à mains nues, un cahier sous le bras, jouer à rire, à pleurer, à réfléchir avec des mots que je trouve beaux et qui ne me font plus peur. « Eclats de vie » est composé comme un tour de chant, pourtant il s’agit bien de théâtre ; une histoire se raconte malgré moi, qui n’ai pour instrument que mes mains et ma voix.. » Jacques Weber

 

LE REPAS DES FAUVES

D’après l’œuvre de Vahé Katcha

Mise en scène et adaptation de Julien Sibre

Cour d’Honneur

Tarif chaises 38 €, tribune avancée 28 €, tribune 25 €

Mercredi 11 juillet 2012 à 21 heures 30

Durée : 1 H 40

Molières 2011

Meilleure Pièce du Théâtre Privé.  Meilleure Mise en scène. Meilleure Adaptation

Dans la France occupée, sept amis se retrouvent pour fêter l’anniversaire de leur hôte. La soirée se déroule sous les meilleurs auspices, jusqu’à ce qu’au pied de leur immeuble soient abattus deux officiers allemands. En représailles, la Gestapo investit l’immeuble. L’officier nazi décide de prendre deux otages par appartement et demande aux convives de choisir eux-mêmes  les deux « élus »….C’est alors que commence « le repas des fauves »!…

Ainsi un événement qui au départ ne concerne les protagonistes que de très loin, va les obliger à prendre parti, à se révéler aux autres, parfois à eux-mêmes, et créer, jusqu’au dénouement final, une tension qui va s’amplifiant au fil de la pièce.

« De captivants comédiens…avec un superbe film d’animation pour étoffer la scénographie. »

« Une pièce coup de poing, remarquablement bien menée »   M.L-Taieb