LES FEMMES SAVANTES

de Molière

Mise en scène de Jean-Philippe Daguerre

Compagnie: Le Grenier de Babouchka

Cour Renaissance – Tarif : 25 €

Samedi 5 juillet 2014 à 21 heures 30

Durée: 1 H 30

Cette avant-dernière pièce de Molière est une grande comédie classique qui, à travers sa thématique moderne, traite de la position de la femme dans le couple et de son émancipation dans la société du 17ème siècle. Le truchement du théâtre permet de transporter cette oeuvre visionnaire du 17ème au 21ème siècle pour amener le spectateur à se positionner vis à vis des problèmes fondamentaux que sont aujourd’hui la femme et sa place dans un monde en partie pensé par des hommes.

 « A travers « Les Femmes Savantes », je veux montrer que c’est bien souvent le comportement misogyne des hommes qui pousse certaines femmes à vouloir leur ressembler pour se faire entendre. Il ne s’agit pas pour la femme d’être le miroir de l’homme mais son égal.«  J.P.Daguerre

« Vous retrouverez dans cette création toute la générosité de ce metteur en scène épicurien (J.P.Daguerre) qui aime les textes de Molière et qui sait revenir aux sources des oeuvres en les mâtinant d’une mise en scène qui les rend si actuelles » Sud Ouest

SACCO ET VANZETTI 

De Alain Guyard

Mise en scène de François Bourcier

Avec Dau et Catella

Cour Renaissance – Tarif : 25 €

Lundi 7 juillet 2014 à 21 heures 30

Durée : 1 H 30

Dau et Catella incarnent Sacco et Vanzetti, deux anarchistes exécutés en Amérique le 23 août 1927. Une histoire qui résonne toujours avec force, brillamment interprétée.

Nicolas Sacco, dans sa cellule à quelques heures de mourir et son compagnon de lutte et d’infortune Bartolomeo Vanzetti se remémorent leur procès, rejouent les témoignages grotesques, les manipulations et les chantages abjects des policiers et des politiciens. Leur personnalité s’estompe pour emprunter celle de ces visages amis ou hostiles qui marquèrent leur calvaire de sept ans .

Tour à tour ils sont la secrétaire qu’on intimide pour faux témoignage, le camarade qu’on met au chômage parce qu’il refuse de mentir à la barre, le gouverneur qui va au tribunal comme aux jeux du cirque, le juge cynique, l’enfant terrorisé…

Les comédiens Dau et Catella, au tempérament et à la culture méditerranéenne, l’un Corse, l’autre Italien, offrent à la pièce toutes ses nuances, du rire aux larmes, du grotesque au sublime, dans une mise en scène sobre et inventive, émaillée de documents cinématographiques restituant parfaitement l’ambiance de l’époque.

 » Si le théâtre doit divertir, exposer un point de vue, donner du sens et procurer des émotions au public, alors assurément Sacco et Vanzetti est du théâtre et même du grand théâtre  » Télérama

BROADWAY ENCHANTE

Mise en scène de Jean-Luc Tardieu

Avec Isabelle Georges et ses musiciens

Cour d’Honneur

Tarif chaises : 30 € – Tarif tribunes : 25 €

Vendredi 9 juillet 2014 à 21 heures 30

 Durée: 1 H 30

La comédie musicale est née de l’imagination des enfants d’immigrants, des rêves de tous ceux qui sont venus aux États-Unis pour y trouver — ou y inventer ! — une vie meilleure. Cet art en trois dimensions parle de mixité et d’espoir, dans un mélange rafraîchissant de poésie, d’innocence et d’humour décapant.

Des « tubes » universels et des morceaux moins familiers retranscrivent avec fidélité toute l’atmosphère et la magie des plus grandes partitions des comédies musicales qui ont forgé la légende de Broadway.

Une soirée lumineuse où résonnent des airs légendaires comme « West Side Story », « Mary Poppins », « My fair lady », « Chantons sous la pluie »… Un siècle de feux d’artifice où brillent les noms de Cole Porter, Irving Berlin, George et Ira Gershwin, Jerôme Robbins, Leonard Bernstein.

  « Parfaitement servie par un accompagnement jazzy enrichi de quelques trouvailles sonores, la voix d’Isabelle Georges nous happe dès les premières mesures, pour nous plonger dans une contagieuse bonne humeur. On rit beaucoup, on est ému aux larmes ; on chante et on bat la mesure du pied, on est ravi par ce spectacle aux effets de madeleine de Proust qui ravive en nous des airs et des images que nous pensions à jamais prisonniers de nos souvenirs. » SEMEC

LETTRE D’UNE INCONNUE

De Stephan Zweig

Mise en scène de Christophe Lidon

Avec Sarah Biasini et Frédéric Andrau

Cour Renaissance – Tarif : 25 €

Vendredi 11 juillet 2014 à 21 heures 30

Durée : 1 H 20

« Lettre d’une inconnue » est l’un des textes les plus admirables et les plus déchirants de Stéphan Zweig. Comment aimer jusqu’à la folie un fantasme ? L’auteur nous livre le portrait d’une femme plongée dans un amour obsessionnel pour un romancier de renom. Ses paroles fébriles dévoilent les ravages de la passion qu’elle a portée pendant toute sa vie au destinataire de cette lettre. Une confession qui est une sublime descente aux enfers.

« Pieds nus, sensuelle dans la combinaison noire qu’elle cache sous un manteau, Sarah Biasini, belle voix, beau visage, impose l’attachante personnalité d’une femme littéralement folle d’amour. Sans excès, mais avec intelligence, profondeur et une bouleversante sensibilité. » Figaroscope

« En digne fille de Romy Schneider, elle joue avec une force tragique étonnante. Frédéric Andrau campe avec précision un homme léger et volage. » Télérama